L'esprit du séjour

L’esprit du séjour
Une pêche extraordinaire sous le soleil des Caraïbes, salsa et mojitos au rendez-vous, voici de quoi enchanter tous les pêcheurs ! Alors, si :

– Vous êtes un passionné de pêche et vous souhaitez réellement découvrir des spots formidables, c’est ce qui vous donne envie de voyager
– Vous connaissez déjà la pêche du bonefish ou vous êtes débutant dans cette discipline
– Vous aimez un accueil confortable, sans  » chichis », mais simple et convivial
– Vous aimez la plage, le soleil
– Vous êtes seul, en groupe de pêcheur ou en couple,

Cette destination est pour vous !!!

Déroulement du séjour
9 jours, 7 nuits sur place, 6 jours de pêche :

Jour 1 : Vol jusqu’à La Havane Accueil et transfert (à 170 km, dans la péninsule de Zapata, environ 2 heures de route)Accueil et installation

Jour 2 à 7 : 6 jours complets de pêche (5 jours sur la Salina, 1 jour sur le fleuve)

Jour 8 : – Retour à La Havane le matin. Vous pourrez déposer vos bagages dans un hôtel et profiter du reste de la journée pour vous promener à la HavaneDépart de l’hôtel pour l’aéroport en fin d’après-midi puis vol de retour en début de soirée

Jour 9 : Arrivée en Europe

TARIF SPECIAL POUR GROUPES A PARTIR DE 4 PÊCHEURS 

Géographie

Géographie
Cuba est la plus grande des îles des Antilles dans les Caraïbes. Elle se situe au sud de Miami, à l’est du Mexique et au nord de la Jamaïque. Terre d’une beauté ensoleillée et tropicale, c’est l’île que Christophe Colomb prit pour le Japon et dont il tomba immédiatement amoureux lors de son expédition vers l’Extrême-Orient en 1492. L’Etat de Cuba est composé de 4 000 petites îles, dont la plupart sont inhabitées. Il existe une île principale et d’autres îles plus petites, mais importantes, comme l’île de la Jeunesse, au sud de La Havane. L’île principale est longue de plus de 1225 km et sa superficie totale est de 114524 km².

La pêche

Durant votre séjour, vous pourrez pêcher deux spots différents : la Salina (pendant 5 jours) et le fleuve Hatiguanico (pendant une journée). Lors de vos journées de pêche sur la Salina, vous aurez l’avantage de pouvoir bénéficier d’un guide et un bateau par pêcheur (un guide et un bateau pour deux pêcheurs sur le fleuve).

Las Salinas
La Salina comme son nom l’indique est une ancienne exploitation salière située sur la côte sud ouest de la Bahia de Cochinos. Elle limite au nord avec les mangroves et les eaux salubres de la Cienaga de Zapata, la plus grande zone humide des Caraïbes. La salina renferme 700000 hectares de flats et d’eaux peu profondes, les courbes de niveaux pouvant aller de 0,30 à 1,2 mètres, avec des fonds de sable blanc dur à 80%. Les eaux sont entourées par des dizaines d’îlots qui servent de refuge à une grande variété d’oiseaux et de reptiles.

Placées sur la même partie de la plateforme insulaire cubaine de l’archipel des Canaréos et séparées uniquement par le golfe de Cazones, les eaux de la Salina constituent une importante zone de reproduction de la faune marine. La température annuelle moyenne est de 25°C. Durant les mois de décembre et janvier, elle peut descendre jusqu’à 17°C, et pendant certains jours de l’été le thermomètre peut atteindre 32°C. L’abondance de petits mollusques, caracoles et alevins fait de la Salina un territoire idéal pour la population de bonefishes qui séjournent dans la zone toute l’année y compris pendant les époques de reproduction.

D’autres espèces comme les carangues, les pemits et les barracudas remontent jusqu’à la Salina par les canaux des lagunes du golfe de Cazones. Là bas, à l’aide d’une grande perche en bois votre guide pousse la barque qui vous permettra d’évoluer dans une nature intacte et dans une mosaïque de plans d’eau. La plus grande réserve humide des Caraïbes, peuplée par des flamants roses, hérons, ibis et anatidés de toutes sortes. Les fonds de sable blancs et fermes sont des lieux de repérage de bonefishes, qu’on appelle à Cuba les « macabis ». Des centaines de poissons fantômes approcheront vos bateaux, attirés par les traces troubles laissées par les perches. Curieux, ils en profiteront pour se nourrir.

Pendant toute la journée, ils vont danser en exécutant des allers-retours, faisant des cercles autour du pêcheur avant de prendre la mouche. Alors c’est le moment pour vous de faire une journée de pêche inoubliable. Vous trouverez aussi d’autres espèces de poissons dans les embouchures, des snooks, des carangues, quelques permits, des barracudas, des mérous et d’autres variétés de snappers. Sur ces poissons, vous aurez de nombreuses possibilités de pêche, notamment à la mouche, mais vous pourrez aussi utiliser des rapalas, des jigs, des poppers etc.

Sur le Parc National Cubain Cienaga de Zapata, un maximum de 6 cannes par jour est autorisé. Chaque pêcheur avec son guide pourra sentir autour de lui, l’immensité de la nature et passer la journée sans rencontrer personne, sauf s’il est prévu un rendez-vous pour le déjeuner. Des anecdotes rempliront les apéritifs tous les soirs avant le dîner.

Le fleuve Hatiguanico
Un peu plus au nord, à l’ombre de la forêt, la situation pourra être très différente. Là bas les poissons sont plus malins. C’est l’Hatiguanico, un fleuve aux eaux transparentes entourées d’essences d’arbres où des oiseaux multicolores viennent se nourrir. A bord d’un petit bateau à moteur vous irez à l’attaque de poissons qui pourront vous apporter beaucoup plus de touches que de captures. C’est le royaume des baby tarpons. Toujours entre 15 et 20 kg de vivacité et d’élégance, qui mordent, poussent, sautent et se décrochent. Vous allez vous amuser bien sûr, mais il faut être malin pour prendre une photo.

Le fleuve s’étend sur 7 km depuis l’épaisse forêt tropicale au cœur même de la Cienaga de Zapata, jusqu’aux eaux peu profondes de la baie de Broa, dans le golfe de Bataban au sud de Cuba. Au large de ces rives, des dizaines de canaux naturels et artificiels reversent leur torrent d’eau douce dans la mer au sud de l’île qui à son tour remonte avec la marée mélangeant ainsi son sel chaud à l’eau pure qui émane de la terre.

Une salinité idéale, une température stable, une largeur de lit comprise entre 15 et 50 mètres et une profondeur allant jusqu’à 5 mètres font de ce fleuve un site exceptionnellement favorable au développement de la vie du Sabalo (alose, nom local du tarpon).

Hatiguanico est aussi un paysage naturel exubérant. Les nénuphars servent de cache à l’intense activité des baby tarpons. A toute époque de l’année, des pêcheurs sportifs pourront constater la présence de poissons entre 5 et 15 kg, constamment à l’affût d’appâts alléchants. Durant les mois de novembre et décembre, lorsque les eaux montent à quelques kilomètres de l’embouchure, le fleuve Hatiguanico se peuple de poissons de plus grandes tailles, certains pèsent jusqu’à 50 kg. L’Hatiguanico sert d’habitat privilégié au tarpon, mais il renferme aussi sur les abords de ses berges de magnifiques spécimen de snooks qui attendent à l’ombre des mangroves des dizaines de carpes rouges, et des bancs de petites carangues affamées qui remontent le fleuve et amusent les pêcheurs qui croisent leur chemin.

Méthodes de pêche
Mouche, lancer, traîne.
Nos guides sont là pour vous conseiller en permanence.

Les saisons

Les saisons de pêche
La pêche est possible durant toute l’année, il faut simplement savoir que la période de septembre à début novembre est une période cyclonique. Consultez le tableau pour plus des informations plus précises. (M = Moyen ; B = Bon ; TB = Très Bon ; E = Excellent)

cuba Salina PAC Voyages de pêche
L'hébergement

L’hébergement
Votre hôtel est situé sur une plage de sable blanc, au bout de la Baie Des Cochons.

Recommandé pour les personnes désireuses d’observer les oiseaux et les amateurs de sports nautiques, cet hôtel renferme une quarantaine de chambres réparties dans des bungalows.

Cet endroit est une place idéale pour les activités subaquatiques telles que snorkeling, plongée et pour les plus experts des plongées dans des réservoirs sous-marins à -70 mètres.

Bloc-notes

Formalités :
Conditions requises pour les ressortissants français : Pour un séjour de trente jours maximum : carte touristique délivrée contre paiement (environ 30 euros, merci de nous faire parvenir une photocopie de votre passeport indiquant votre identité et le n° de passeport, nous pourrons ainsi nous occuper de votre visa)

Pour les ressortissants d’autres nationalités : Se renseigner auprès des autorités consulaires.

Santé : Aucune vaccination obligatoire

Langue parlée : La langue officielle et nationale est l’espagnol.

Décalage horaire : Il y a 6 heures de décalage avec la France (quand il est midi en France, il est 6 heures du matin à Cuba).

Climat : Subtropical, la moyenne de minima est de 15°C en décembre et janvier, la moyenne de maxima est de 35°C en juillet et août. Il y a 330 jours d’ensoleillement par an…

Monnaie : Les transactions en liquide s’effectuent à compter du 8/11/2004 en pesos convertibles cubains, les dollars n’étant plus autorisés pour ce type d’opérations. Les personnes se rendant à Cuba devront se munir d’euros et non de dollars, afin de ne pas avoir à payer la taxe de 10 % exigible à l’achat de pesos cubains convertibles contre des dollars. Se munir de moyens de paiement suffisants en sachant que les transferts d’argent sont longs et difficiles. Eviter les retraits aux distributeurs automatiques de billets qui délivrent des pesos convertibles non négociables hors de Cuba. Les pesos convertibles devront être changés en devises avant le départ car ils ne sont pas convertibles en dehors du territoire cubain.

Voyages de pêche similaires
Autres voyages de pêche

Nos voyages de pêche

 04 78 33 48 70

Prochains Départs

______

Posez une question sur cette destination

 04 78 33 48 70

Civilité *

Votre nom *

Votre prénom *

Votre email *

Votre numéro de téléphone

Votre message