PECHE EN MONGOLIE

Formule "Nomades"
L'esprit du séjour

L’esprit du séjour

Prestigieuse Delger qui serpente au milieu des falaises et des prairies dans des paysages de rêve, c’est un ravissement que de parcourir tes rives canne à pêche en main !

Mongolie Lodge Gal Pac Voyages de pêchePAC VOYAGES est heureux de vous présenter ce nouveau camp mis en place pour la saison 2016 : un retour aux sources pour notre agence avec un hébergement typique en yourte, simple et rustique avec une équipe mongole locale. Nous avons voulu répondre à la large demande de la plupart d’entre vous qui projettent de partir en voyage de pêche avec pour but principal de pêcher plein de beaux poissons quitte à vivre « à la nomade » pour profiter d’un tarif à la portée de tous.

Nous avons prospecté pour vous le plus majestueux des secteurs de la rivière Delgermoron : cette rivière d’environ 50 mètres de large possède de nombreux et forts courants, puis d’immenses falaises avec des pools très profonds ou séjournent de gros taimens. De temps à autre, elle se divise en de multiples bras qui s’entrecroisent avant que le cours d’eau ne reprenne son cours normal. Il est agréable de prospecter ces bras de dix à vingt mètres de large où pullulent truites et ombres.

Nous avons positionné notre camp de yourtes à environ 2 heures de jeep de la petite bourgade de Moron. (Pour un accès plus rapide, nous avons inclus dans notre prix votre vol aller/retour d’Ulan Bator à Moron d’une durée d’une heure et demie environ). Ce secteur sera donc facilement accessible afin de limiter la fatigue du voyage. Cependant, ne nous méprenons pas ! Les lieux sont totalement reculés et ignorés par les touristes puisqu’il faut être nomade pour en découvrir l’accès. Truites, ombres, taimens : tout y est, chaque pêcheur pourra y exprimer pleinement son talent, qu’il pêche à la mouche ou aux leurres. De plus, les pêcheurs sportifs auront plaisir à parcourir de grandes distances à pieds, seuls parmi les troupeaux de yacks, de chevaux sauvages ou de moutons. Un séjour pour les plus baroudeurs d’entre vous où vous attendent de fortes sensations de pêche !

Une pêche nomade, c’est bien l’aventure que nous vous proposons de vivre. Loin des lodges à l’occidental, parcourez librement les rives de la Delger, canne à la main et appréciez l’hospitalité et le sens du partage légendaires des Mongols.

  • Vous rêvez de la Mongolie et du mythique taimen ?
  • Vous souhaitez pêcher la truite dans des paysages époustouflants
  • Vous souhaitez « couper » totalement de la vie moderne et vivre un véritable retour aux sources ?
  • Vous recherchez un voyage qui sort des sentiers battus et qui reste accessible financièrement ?

La destination Medium Delgermoron est faite pour vous !

Géographie

Géographie
La superficie de la Mongolie est trois fois supérieure à celle de la France avec une population de 2,3 millions d’habitants dont plus d’un million dans la seule capitale Ulan Bator. Le peuple mongol est essentiellement composé de nomades possédant d’immenses troupeaux de vaches, chevaux, moutons, yacks ou chèvres, trouvant leur nourriture dans une steppe aride.

La pêche

La pêche en Mongolie

La pêche du taimen

Le taimen – c’est ainsi qu’on nomme le huchon en Mongolie peut atteindre des tailles record. Ce poisson est un prédateur féroce surnommé par les Mongols « le loup de la rivière ».Il peut dévorer les chiens de prairies, les canetons, les écureuils et quand il ne se nourrit pas de ces proies il s’attaque également aux mouches sèches. La taille moyenne de 80 cm est déjà impressionnante, mais certains poissons dépassent les 1,20 mètre. Les plus gros spécimens qui peuvent atteindre la taille d’1,50 mètre ont un âge estimé à plus de 50 ans.

La pêche du taimen est un challenge particulièrement excitant. Elle constitue un véritable jeu pour le pêcheur. Leur combat va vous couper le souffle. Imaginez-vous en train de jeter une imitation de souris en attendant l’attaque imminente du poisson sur ce leurre ! Il arrive… une tête colossale surgit de l’eau et la gueule de ce monstre démolit votre mouche. Le « Tuul » (taimen en Mongol), de quelque manière qu’il décide de se battre, sera sans doute le plus grand poisson que vous n’aurez jamais vu atterrir sur une mouche sèche en eau douce.

Grâce à notre stricte politique de no-kill, tous ces magnifiques poissons sont relâchés sains et saufs à la rivière où ils continueront à terroriser les rongeurs et les populations locales de poissons.  Le taimen mord sur des grosses mouches, en général brillantes. Vous pourrez essayer les imitations de souris en surface. Nous vous garantissons une montée d’adrénaline quand un gros taimen monte en surface. La pêche au lancer (leurres) est bien entendu très productive. (À la cuillère, au poisson  nageur ou au popper).

La pêche de la truite lenok
La pêche de l’ombre

Mais il n’y a pas que le taimen à pêcher en Mongolie : les rivières mongoles sont également habitées par la truite lenok réputée pour être la plus ancienne espèce de truites dans le monde et par les ombres.  Les lenoks mesurent entre 35 et 70 cm et les ombres peuvent atteindre plus du kilogramme. La plupart des pêcheurs qui partent en Mongolie ne pensent qu’à la pêche du taimen et ont tendance à oublier la pêche de ces magnifiques truites. Mais les pêcheurs intéressés par la pêche en mouche sèche, ou en nymphe ou avec des petits streamers raffoleront de cette pêche sportive où on peut en une même journée prendre une trentaine de truites de 1 kilo de moyenne.

Présents aussi, de nombreux ombres sont là, se déplaçant en bancs dans différents courants des rivières. Ils sont très agréables à pêcher.

Et n’oublions pas la protection des espèces !

Tous les pêcheurs étrangers doivent avoir un permis de pêche. C’est la  loi. En Mongolie, ceux-ci sont désignés comme un «permis Taimen ».

Seules les agences agrées par le gouvernement mongol sont habilitées à délivrer ce permis aux pêcheurs étrangers.

Un particulier n’est pas autorisé à acheter directement son permis de pêche : tous les permis sont attribués à des agences agrées dont PAC VOYAGES est fière de faire partie depuis de nombreuses années.

Malheureusement, de nombreuses agences locales et certains guides non agrées (souvent français) continuent de proposer illégalement des voyages de pêche en Mongolie. Un pêcheur étranger pris sans permis fait face à de lourdes amendes, à la confiscation immédiate de tous les équipements de pêche, voir à l’expulsion du territoire. Le pêcheur seul est exposé à ce risque, et non l’organisateur illégal de voyage qui dans ces cas (les exemples sont nombreux) se défausse derrière ses clients. Dix années en arrière ces procédés pouvaient passer, mais depuis la création de la fameuse « Taimen Fondation » la garderie s’est parfaitement structurée et il est de plus en plus difficile pour les contrevenant de passer entre les mailles du filet… En 2015, cinq groupes accompagnés par des guides français illégaux ont été verbalisés.

De même, lorsqu’un pêcheur part dans un pays aussi éloigné que la Mongolie, il est impératif qu’il vérifie que l’organisation avec laquelle il voyage possède un numéro de licence. (Attention, le prêt ou la location d’un numéro de licence est illégal).  Ceci se révèlera  primordial en cas d’accident grave.

Fort heureusement, la Mongolie a pris conscience de l’atout majeur que lui apporte sa richesse piscicole. Le ministère de l’environnement de Mongolie a adopté un système qui encourage la conservation du taimen, poisson roi de la Mongolie. Aussi, PAC VOYAGES travaille en partenariat avec les habitants locaux afin de protéger les rivières et les poissons qui y vivent. Durant l’année, des gardes patrouillent sur les abords des rivières et les locaux riverains ont été sensibilisés aux problèmes de braconnage.

Grâce à l’implication de Piam dans cette action de protection du taimen, aux premiers travaux de reproduction de cette espèce, et au comportement respectueux de nos clients pêcheurs français, le ministre de l’environnement nous a confié certains territoires de pêche exclusifs. Nous veillons à la protection de ces sanctuaires en harmonie avec les populations locales qui sont toute au long de l’année sont mises à contribution et qui veillent à ce que les pêcheurs respectent les règles. Nos guides de pêche, chauffeurs, interprètes et partenaires sont tous investis de cet esprit. En respectant strictement les droits de pêche et en pratiquant la stricte politique du « catch and release », PAC VOYAGES contribue à assurer la pérennité de parcours pêche de qualité.

S’il vous plaît, merci de soutenir les agences agrées qui respectent cette éthique et de ne pas favoriser les opérateurs de voyages illégaux.

Nous vous invitons à visionner sur YOUTUBE la vidéo : « Piam, protection du taimen »

https://youtu.be/bws0xJi9RHA

Hébergement

Hébergement en yourte

Vous serez hébergés en yourtes traditionnelles mongoles. Le camp ne dispose pas de sanitaires. Les yourtes (appelées « ger » par les mongols) sont des habitations traditionnelles démontables qui sont déplacées au gré des saisons. Elles sont constituées d’une armature en bois recouverte d’un feutre épais et d’une toile, le tout maintenu par des cordes. Un poêle à bois central permet de chauffer la yourte été comme hiver. Malgré son air de tente, c’est une habitation très confortable. Elle abrite bien du vent, du froid, du chaud.

Les saisons de pêche

SAISONS PECHE : Juin, août, septembre, octobre

Bloc-notes

Formalités : Pour les ressortissants français. Passeport valable 6 mois après la date de retour. Visa d’entrée en Mongolie.

Pour les ressortissants d’autres nationalités : Se renseigner auprès des autorités consulaires.

Santé : Aucun vaccin n’est obligatoire. Vaccin contre hépatites conseillé.

Langue parlée : Le Mongol. Dans nos camps, une interprète parlant le français est à votre arrivée à Ulan Bator ainsi que durant votre séjour.

Décalage horaire avec la France : Le décalage horaire est de 7 heures en plus l’hiver et de 6 heures l’été (en août, quand il est midi en France, il est 18h00 à Ulan Bator)

Climat : Climat continental. Le temps est généralement sec. La température en saison est en général très agréable (15 à 25°C) ; il peut faire plus froid en septembre.  Et pas de moustiques !!!

Monnaie : La monnaie nationale est le togrog, mais il vaut mieux vous munir de dollars pour le séjour. La carte bancaire est acceptée à Ulan Bator.

Note concernant les trajets en Mongolie : Le voyage en Mongolie est particulier en ce qui concerne la durée des trajets. Le pays est immense, les routes sont des pistes, les arrêts dans les gers (yourtes) chez les nomades sont nombreux. Le plaisir ne peut être que multiplié car on vit exactement l’émotion de partager la vie quotidienne des Mongols à leur rythme. Les mini-vans russes feront donc partie intégrante de votre circuit en Mongolie. Nous mettons à votre disposition des véhicules 4X4 russes reconnus pour leur résistance à toute épreuve. Ces 4×4 sont les seuls à pouvoir emprunter certaines pistes de montagne ou capables de traverser les rivières grossies par un orage récent. Les véhicules 4×4 omniprésents en Mongolie sont les dérivés commerciaux de la jeep militaire russe UAZ. Ces véhicules, largement répandus, sont robustes et mieux adaptés aux franchissements difficiles.

Voyages de pêche similaires
Autres voyages de pêche

Nos voyages de pêche

 04 78 33 48 70

Prochains Départs

______

Posez une question sur cette destination

 04 78 33 48 70

Civilité *

Votre nom *

Votre prénom *

Votre email *

Votre numéro de téléphone

Votre message